Dispositif M.A.I.A.

Maison pour l’Autonomie et l’Intégration des malades Alzheimer

Le plan Alzheimer et maladies apparentées 2008-2012 prévoit d’une part, le déploiement des dispositifs M.A.I.A. sur l’ensemble du territoire national, et d’autre part la mise en place de gestionnaires de cas. Les dispositifs M.A.I.A. sont définis dans un cahier des charges national (décret n°2011-1210 du 29 septembre 2011, JO 30/09/2011).

Le projet sarthois de M.A.I.A : de l’expérimentation à la généralisation

En 2008, le projet de M.A.I.A. présenté par le Conseil général de la Sarthe et co-porté par le C.I.D.P.A. (Centre d’Information Départemental pour les Personnes Agées) a été retenu par la C.N.S.A. (Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie) parmi 16 autres projets expérimentaux en France.
Dans sa phase expérimentale, le dispositif a été suivi par la C.N.S.A. jusqu’au 31 décembre 2011. Depuis le 1 janvier, suite à la validation obtenue, le dispositif est passé en phase de généralisation. Ce sont désormais les Agences Régionales de Santé (A.R.S.) qui assurent la gouvernance et le suivi des M.A.I.A. Une convention est en cours de conclusion entre l’A.R.S. Pays de la Loire et le Conseil général de la Sarthe.
Depuis le 1er juillet 2011, le dispositif est entièrement porté par le Conseil général suite à l’intégration du C.I.D.P.A. au sein de la collectivité. Il couvre l’ensemble du territoire départemental.
 
Le dispositif M.A.I.A. a pour objectif de renforcer l'articulation des intervenants des champs sanitaire, social et médico-social autour de l’usager et de ses aidants. Il vise à simplifier les parcours, à réduire les doublons en matière d'évaluation, à éviter les ruptures de continuité dans les interventions auprès des usagers.

La gestion de cas : une réponse individualisée aux situations complexes

Les dispositifs M.A.I.A. permettent une intervention spécifique et intense en proposant une nouvelle compétence professionnelle : la gestion de cas. Les gestionnaires de cas ont suivi une formation spécifique de coordonnateur de santé en gériatrie.
 
La gestion de cas s’adresse :
- aux personnes présentant une maladie d’Alzheimer ou une maladie apparentée sans critère d’âge,
- aux personnes âgées en perte d’autonomie fonctionnelle,
qui sont en situation complexe au domicile (les critères d’orientation vers la gestion de cas ont été définis par les partenaires).
 
Concernant le dispositif sarthois, 5 gestionnaires de cas interviennent sur le territoire départemental.
 
Le gestionnaire de cas :

- Est l’interlocuteur direct de la personne, de son entourage et des professionnels,
- Assure la liaison entre les professionnels ou les équipes en favorisant une prise en charge multidisciplinaire adaptée à la situation de chacun,
- Evalue l’ensemble des besoins de la personne et élabore un plan d’accompagnement et en suit la réalisation,
- Assure une action continue dans le temps, y compris lors des épisodes d’hospitalisation.

C’est un accompagnement personnalisé, continu et intensif de l’usager et des aidants.

 
Le gestionnaire de cas intervient à la demande d’un professionnel, notamment : les Centres Locaux d’Information et de Coordination (C.L.I.C.), les Services de Soins Infirmiers à Domicile (S.S.I.A.D.), les travailleurs sociaux (Conseil général, établissements sanitaires…), les services d’aide à domicile, les médecins, l’Association France Alzheimer Sarthe… Il appartient au gestionnaire de cas de valider cette orientation.



 
 

Vous êtes sur un site du portail www.sarthe.com

Mentions légales Plan du site