Devenir maître de stage

Docteur J. un maître de stage motivé

Depuis 11 ans, le docteur J. accueille des internes en médecine générale dans son cabinet dans le canton de Ballon où il exerce depuis 1993. "La transmission du savoir est inscrite dans le serment d'Hippocrate". Durant sa propre formation, il a bénéficié de 30 demi-journées de stages, jugées insuffisantes mais elles ont été sans nul doute un des éléments déclencheurs de sa vocation de maître de stage.

Comment devient-on maître de stage en Sarthe ?

Le médecin généraliste désireux de devenir maître de stage peut solliciter la Faculté de médecine d'Angers. Il s'engage alors à se former sur le plan pédagogique et sur un plan plus médical touchant les différents champs d'activité de la médecine générale. Ces formations sont proposées par le Collège National des Généralistes Enseignants dans les différentes villes de Facultés. (Angers et Nantes essentiellement pour la Sarthe)

Pourquoi ces stages ?

Avant les années 80, le futur médecin généraliste bénéficiait d'une formation uniquement hospitalière et ne sortait de la Faculté de médecine qu'avec une idée vague voire négative de son futur métier. Le concours de l'internat renforçait cette notion et faisait de la médecine générale "un non choix". Certains "grands patrons" considérant cette discipline comme de la « Bobologie ». L'absence de formation spécifique rendait les premières années d'exercice difficiles voire douloureuses. De ce fait, un étudiant pouvait avoir du mal à s'orienter vers un métier dont il ignorait tout. D'où l'idée d'offrir une formation spécifique aux futurs généralistes et de faire rentrer cette discipline à la Faculté ce qui ne se fait pas sans mal.

Au cours du troisième cycle des études médicales (7ème, 8ème, 9ème années), l'étudiant généraliste bénéficie d'un premier stage de médecine générale en cabinet ambulatoire où il doit acquérir un premier niveau d'autonomie et qui lui permet de rencontrer tous les acteurs du réseau "médecine générale" : infirmières, kinésithérapeutes, médecins conseils, pharmaciens etc.

Un deuxième stage facultatif dénommé le SASPAS met l'interne en autonomie complète à la place de son maître de stage. Il bénéficie alors de 3 lieux de stage différents et chaque journée se solde par une supervision dite indirecte. Elle met l'interne en situation de responsabilité et permet de conforter (ou non) son orientation professionnelle tout en assurant une certaine guidance. Malheureusement, le nombre de places est réduit et tous les futurs généralistes ne peuvent actuellement profiter de cette formation.
Les maîtres de stage SASPAS sont rémunérés par la Faculté de Médecine. Ils touchent par ailleurs les honoraires du stagiaire.

Il existe en contrepartie une redevance pédagogique à la Faculté de Médecine d’Angers, sous forme de séances de tutorat et de cours. Certaines réunions pédagogiques sont obligatoires et permettent des rencontres avec d'autres maîtres de stage. Des formations pédagogiques et biomédicales sont fortement conseillées.

Actuellement, les étudiants bénéficient en plus de stage en médecine générale dès le deuxième cycle des études médicales, à partir de la troisième année uniquement sur Angers pour des raisons pratiques.

Quelles ont été vos motivations pour devenir maître de stage ?

Elles sont nombreuses : le désir de montrer la richesse et la variété de mon métier, d'appréhender le patient dans sa globalité et dans son environnement social et familial, le développement de pratique réflexive dans un cabinet de groupe diminue la lourdeur des tâches et c'est en prenant goût à ce métier passionnant que l'on peut voir des jeunes s'installer en milieu rural. La fonction de maître de stage ouvre le cabinet vers l’extérieur. Elle m’a permis de rencontrer d'autres professionnels de santé, médicaux et paramédicaux. C'est toujours en apprenant que l'on apprend.

Quels seraient vos arguments pour inciter les jeunes à venir en Sarthe ?

"Un cadre de vie rural de qualité ",
"une population agréable",
"des cabinets médicaux présents ou à venir".

.: Deux anciens stagiaires du Dr J. se sont installés dans notre département, à Montfort le Gesnois et Brûlon.



 
 

Vous êtes sur un site du portail www.sarthe.com

Mentions légales Plan du site