Actualités

Un nouveau Plan Démographie Médicale Pour la Sarthe

Par R. Beucher, le 01/07/2016

Le Président du Conseil départemental de la Sarthe, Dominique Le Mèner, a rappelé devant l'assemblée plénière le 24 juin 2016 que la Sarthe faisait partie des 63 départements qui ont une perspective d’évolution négative de la densité médicale d’ici à 2020. Avec 377 médecins généralistes libéraux (au 29 février 2016), la densité départementale est de 66.5 médecins pour 100 000 habitants, soit 1 médecin pour 1500 habitants.

Conscient de ces éléments, le Conseil général (puis départemental) a pris depuis 2007, des mesures pour faciliter l’installation des médecins, chirurgiens- dentistes et masseurs-kinésithérapeutes dans des zones reconnues sous-dotées sur le plan médical :

- Le maillage du département par des maisons ou pôles de santé pluridisciplinaires : des aides à l’investissement pour les projets de maisons de santé pluridisciplinaires sont accordées aux collectivités situées en zones fragiles sous la forme d’une subvention de 20% du coût du projet, plafonnée à 160 000 € HT.

- Des aides aux étudiants et professionnels de santé destinées à les inciter à s’installer dans notre département.

- Le soutien depuis 2014 à  l’association  Cap santé Sarthe, depuis 2014, qui octroie des bourses à des jeunes bacheliers sarthois, sous conditions de ressources, afin de leur permettre de s’engager dans des études de santé.

L’effort financier ces 5 dernières années (2012 à avril 2016 inclus) s’élève en fonctionnement à 1 979 461 € et en investissement à 1 056 495 €.

Néanmoins, les élus départementaux ont exprimé le souhait lors du débat d’orientation budgétaire 2016 de disposer d’un plan de Démographie médicale revisitant l’ensemble de ces dispositifs et dessinant une prospective pour redynamiser l’accès aux soins de premier recours dans le département.

La commission  réunie le 27 janvier a mis en place un groupe de travail qui s’est réuni 3 fois entre mars et avril 2016, mobilisant 29 représentants des conseils des ordres des médecins, dentistes et masseurs kinésithérapeutes, des URPS de ces mêmes professions, de l’ Association départementale pour l’organisation de la permanence des soins ambulatoires (ADOPS 72) , du Pôle métropolitain, du Conseil régional des Pays de la Loire, de l’Agence régionale de Santé, de la MSA, de la CPAM, du Centre hospitalier du Mans, de l’Établissement public de santé mentale de la Sarthe, du Pôle Gérontologique Nord Sarthe, et de la Direction de la Solidarité départementale.

Partant d’un un état des lieux partagé de la démographie médicale en Sarthe, et du recensement des différentes initiatives de tous les acteurs du département, le groupe de travail propose un plan en  10 actions. Ces propositions ont fait l’objet d’une présentation en commission solidarité ad hoc le 19 mai 2016.


1

2

3

4

5

A lire également



 
 

Vous êtes sur un site du portail www.sarthe.com

Mentions légales Plan du site